Rudolf Schär produit depuis 70 ans des spécialités de viande et des saucisses de la région Säntis / lac de Constance. 

Plus sur Rudolf Schär

DÉLICATESSES AU PIED DE L’ALPSTEIN

Entre l’impressionnant massif de l’Alpstein et le lac de Constance, on produit depuis plus d’un siècle des spécialités de viande suisse séchée. Marquée par ses origines et sa diversité, la Suisse orientale a bien plus à offrir que du pain et des saucisses. 

Lorsqu’on pense au spécialités de viande de la Suisse orientale, c’est tout de suite la légendaire saucisse d’Olma qui vient à l’esprit. Elle est la grande sœur de la saucisse de Saint-Gall et sûrement la plus connue des saucisses à rôtir de Suisse, tout comme la plus connue des représentantes des spécialités de viande de Suisse orientale. À juste titre, puisqu’il n’y a rien de tel qu’une bonne saucisse de veau avec un petit pain frais. Mais que la Suisse orientale a encore plus à offrir, c’est la preuve qu’apportent les spécialités de viande séchée de l’Alpstein de Natura.

Par exemple le mostbröckli Natura. Il provient à l’origine du pays d’Appenzell et y est fabriqué depuis plus de 100 ans. L’origine du nom mostbröckli est controversée. On est assez d’accord sur le rapport avec le jus de pomme fermenté («Most» en allemand), mais on se dispute sur la question de savoir si on consommait habituellement le mostbröckli avec un verre de jus de pomme, ou si le nom provient du fait que les charcutiers d’antan le mélangeaient à la viande pour la rendre plus tendre.

Par ailleurs, jusqu’à la fin du siècle dernier, il était normal dans de nombreuses fermes de fumer aussi de la viande de chien et l’élaborer en mostbröckli. Mais pas de crainte, pour le mostbröckli Natura de Rudolf Schär, on utilise exclusivement la viande maigre des cuisses de bœufs.